Saint-Sulpice-de-Favières

A quoi sert la CCAS ?

 

 

La Commission Communale d’Action Sociale (CCAS) créée le 5 mars 2021 par délibération du conseil municipal, a les mêmes missions que le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) qui existait depuis le 25 janvier 1994 et qui a été dissout à cette même date, à l’exception de la prise de décision concernant l’attribution des aides sociales locales qui sera soumise à délibération du Conseil municipal.

 

Notre Mission : Lutter contre l’exclusion et soutenir les populations les plus fragiles 

  • S’assurer que chacun puisse bénéficier des aides auxquelles il a droit et mettre en place des solidarités au sein de la commune.
  • Réaliser des enquêtes sociales dans le but de repérer les bénéficiaires potentiels puis de les aider à constituer les différents dossiers administratifs.
  • Etablir un fichier des personnes aidées qui permet à la municipalité une meilleure connaissance des besoins de ses habitants et donc d’ajuster les moyens de son CCAS entraînant ainsi un cercle vertueux de solidarités.

Par conséquent le rôle de la CCAS est double :

  • Elle est à l’initiative d’actions sociales locales : pour les personnes en grande difficulté
    • Attribution de bons d’achats
    • Prise en charge de certaines factures (accès à l’énergie, chauffage, logement)
    • Aides alimentaires,
    • Prise en charge de restaurants scolaires – petite enfance, enfance / jeunesse
    • Il peut également financer des animations, des sorties
    • ….

Il n’existe pas réellement de limite à ces initiatives en dehors des moyens dont  dispose la CCAS et de la politique sociale de la municipalité.

Voici un tour d’horizon des aides qu’il est possible d’obtenir auprès de la CCAS de votre commune en fonction de votre situation. Cette liste est forcément non exhaustive du fait du caractère local des aides issues de l’Action Sociale. 

Aide alimentaire, secours : Lutte contre l’exclusion

L’aide alimentaire : Les CCAS permettent aux personnes en grandes difficultés financières d’obtenir de la nourriture gratuitement. Pour cela, il existe à la fois des banques alimentaires ainsi que des épiceries solidaires. L’aide alimentaire peut également être distribuée sous forme d’argent ou d’aide à la cantine pour les enfants. Pour en bénéficier, contactez la CCAS de votre commune et prenez rendez-vous avec un travailleur social.

Les chèques d’accompagnement personnalisé : Tout comme l’aide alimentaire, les CAP sont distribués aux personnes dans les situations les plus difficiles pour faire face à l’urgence. Pour en bénéficier, il faut en faire la demande à la CCAS. L’attribution de chèques personnalisés est étudiée au cas par cas, sur instruction d’un travailleur social. Ils se présentent sous forme de tickets dont la valeur est comprise entre 10 et 30 euros. Les CAP peuvent être utilisés dans les commerces pour acheter des denrées alimentaires, des produits d’hygiène, des médicaments ou des dépenses pour vos enfants (vêtements, fournitures, loisirs).

Les secours : Il s’agit d’aides financières ponctuelles, sous forme de prêt non remboursable et destiné à répondre aux situations d’urgence. Leur attribution et leurs montants sont estimés au cas par cas. Pour bénéficier d’un secours de la CCAS, il faut pouvoir justifier de la difficulté à faire face aux dépenses de première nécessité (alimentation, électricité, chauffage…). Sachez également que la plupart des CCAS appliquent un plafond annuel qui limite le nombre de secours attribuable.

Comments are closed.