Saint-Sulpice-de-Favières

Histoire du village

Le gisement solutréen avec ses 300 outils en silex taillé, découvert en 1983 sur la montagne de Segrez, atteste d’une occupation humaine dès la préhistoire, il y a près de 20 000 ans !

Le village se nomme d’abord « Favières » (culture des fèves) jusqu’au XIIème siècle. Au XIIIème siècle Favières devient un haut lieu de pèlerinage pour St Sulpice le Bon (vers 570-647), évêque de Bourges qui aurait ramené à la vie un enfant noyé dans la Juine. Le village change alors de nom et devient « Saint-Sulpice-de-Favières ».

carte postale ancienne St Sulpice de Favières Eglise et la Place

L’afflux de pèlerins oblige à construire vers 1250 une nouvelle église de style gothique rayonnant, que l’abbé CHASTELAIN qualifiera de « plus belle église de village de tout le Royaume ».

L’église, très endommagée notamment lors des combats de la fronde en 1652, sera réparée grâce aux efforts conjugués de l’abbé BOUVIER et de Guillaume de LAMOIGNON (1617-1677). L’édifice sera classé Monument Historique dès 1840 par Prosper MÉRIMÉE.

Le château de SEGREZ, bâti par André HAUDRY, accueille d’abord le Marquis d’ARGENSON à partir de 1747, puis la Comtesse de BLOT à partir de 1772, avant d’être acquis par le Marquis de la GARDE en 1808 et revendu en 1856 à la famille LAVALLÉE qui l’occupera jusqu’en 1954.

Le botaniste Alphonse LAVALLÉE acclimate dans le parc du château des arbres venus du monde entier. L’Arboretum Segrezianum comptera à sa mort en 1884 jusqu’à 6 500 espèces différentes.

Depuis 300 ans la population du village est restée stable (200 à 300 habitants), elle s’est enrichie il y a une centaine d’années de nombreuses familles fondées par des carriers italiens venus tailler les pavés de grès destinés aux rues de Paris.

Saint-Sulpice-de-Favières, desservie par le train d’Arpajon à Étampes entre 1911 et 1948, conserve son ancienne gare dite du Tacot.

Le Moulin de l’Écurie et le Moulin de la Briche mus par la Renarde, ont cessé de moudre le grain à l’aube du XXème siècle, en revanche la Ferme de Guillerville et la Ferme de Rochefontaine poursuivent leur exploitation de grandes cultures.

Le 26 mai 2013 la commune a inauguré sa « Place des Justes parmi les Nations » dans le jardin du monument aux morts, pour rappeler les habitants du village qui ont sauvé des enfants juifs au péril de leurs vies.

Tableau des Maires

  DébutFin
Jean Baptiste Hyacinthede MONTULLÉ18041809
Augustin JosephHUGUES de la GARDE18091834
CharlesDECHAUSSÉ18341841
Louis AlexandreLEVASSEUR18411842
Pierre Benjaminde MONTJULIN18421848
Jean BaptisteCHARPENTIER18481851
Jean BaptisteGUÉNOT18511865
AlphonseMARTIN-LAVALLÉE18651884
Victor ÉmileROUILLAY18841900
RobertMARTIN-LAVALLÉE19001903
AurèleBONNET19031908
PierreMARTIN-LAVALLÉE19081919
ÉtienneMILLOT19191936
GastonTHÉVARD19361959
JacquesJEUSSE19591971
LouisCOURTOIS19711983
JeanGUILLOT19831989
LouisCOURTOIS19891997
YvesLANDURÉ19972001
PierreLE FLOC'H 2001 202020012020
OlivierPETRILLI2020

Comments are closed.